Deuxième Rallye des Coteaux: Schiltz gagne ,Toniutti gère !

Deuxième Rallye des Coteaux:Schiltz gagne ,Toniutti gère !

Si Bruno Schiltz remporte le rallye, c’est le statu quo au championnat, les deux top-pilotes repartant d’Ardèche avec chacun 55 points supplémentaires.

ETAPE 1 : BRUNO SCHILTZ LE COUTEAU ENTRE LES DENTS

Bruno Schiltz

C’est sous un grand ciel bleu que concurrents de l’avant dernière manche du championnat de France des Rallyes ont sillonné monts et campagnes ardéchoises au départ de Mauves (07), sur un parcours superbe et varié proposé par le Racing Auto Moto Passion. C’est parti pour 269 Km, mais dès le premier passage dans la spéciale de Plats, Bruno Schiltz (Aprilia 1100 Tuono) prend la tête de la meute. A ses trousses, 124 furieux lâchés sur les jolies routes de l’Ardèche, à commencer par son grand rival Julien Toniutti (Aprilia 1100 Tuono V4). Bruno sait en effet qu’il compte 19 points de retard au championnat sur  Julien : il est donc condamné à remporter les 4 étapes qu’il reste cette saison s’il veut garder son titre de champion de France, à supposer que Julien termine à chaque fois deuxième. Mais pour l’instant, c’est Romain Cauquil (KTM 690 Duke R) qui se classe deuxième à 1’’86 de Bruno Schiltz sur une spéciale plutôt tracée pour les gros cubes et les adeptes de circuit. Maxime David, troisième à 2’’, est le plus rapide des Rallye 1. Quant à Julien Toniutti, il concède 2’’63, talonné par Damien Lauret (Aprilia 1100 Tuono) à 2’’79.

David Maxime

Sur la deuxième spéciale, les Amboulons, beaucoup plus sinueuse sur 3.2 Km, on retrouvera la même hiérarchie lors des premier et deuxième passages : Schiltz / Toniutti / Luc Breban (Husqvarna 701). A la spéciale de Plats, c’est aussi le même tiercé de tête aux deuxième et troisième passages : Schiltz / Toniutti / Lauret, Cauquil se tenant à chaque fois en embuscade. Cependant, Julien Toniutti se rapproche peu à peu des chronos de son adversaire et remporte la dernière spéciale de l’étape 1 devant Bruno Schiltz à 47 centièmes et Luc Breban à 2’’74.

Julien Toniutti

Première mission accomplie pour Bruno Schiltz qui remporte la première étape 7’’23 devant Julien Toniutti, et avec une confortable avance sur ses autres adversaires : Romain Cauquil  est troisième de l’étape à 21 secondes, Damien Laurent est quatrième à 22’’54 et Luc Breban cinquième à 22’’95.

En Rallye 1, l’infortuné Maxime David qui menait la catégorie doit abandonner l’étape sur panne mécanique. C’est donc Pierre Bompard (Triumph 675 Daytona) qui remporte la catégorie devant Kevin Cheylan (Ducati 937 Hypermotard) et Mathieu Delmas (Honda 800 VFR).

Pierre Bompard

Romain Cauquil engrange 30 points supplémentaires en catégorie Rallye 2, Luc Breban 25 et Jean-Marie Aulas (Husqvarna 701 SM) 21.

Le jeune Mathias Courtaud classe sa petite Honda 500 CB à une très belle 21ème place au scratch et gagne la catégorie Rallye 3 devant Raphaël Groland (Honda 500 CB) et Fabrice Dion (KTM 390 Duke).

Franz Schwartz (Honda 900 CBR) est le plus rapide des Classiques devant les Honda 600 CBR de Johan Daval et Jean-Luc Duris.

Chez les Anciennes, Thierry Coudurier (Yamaha 350 RDLC) prend le meilleur sur Thierry Prat (Kawasaki 250 S1) et Richard Pigeat (Suzuki GS 1000 S).

Equipage Berthomieu/Reynes

En Side-Car, Benoît Berthomieu associé à Gaëtan Reynes sur Suzuki Hayabusa SGR l’emporte devant Pauline Lepage (meilleure féminine de l’étape) qui emmène son mari Damien dans leur Yamaha R1 RDS et le Can-Am Spyder 1330 de Bastien Boujot.

Pour ce qui est des Trophées, le Duo Fabien Assemat et Caroline Gratiot continue à impressionner avec sa septième place au scratch de l’étape 1. Ils devront malheureusement abandonner après une chute au premier tour de la deuxième étape. Christophe Overney (Husaberg 450) est le premier Vétéran et Julien Quentin (KTM 1290 Super Duke R) qui signe une superbe neuvième place au scratch, est le meilleur Espoir.

ETAPE 2 : IL VA Y AVOIR DE LA BAGARRE !

Comme le règlement du championnat 2018 le suggère afin d’équilibrer les deux étapes, la deuxième étape de 224 Km démarre de jour, dans la foulée du troisième tour.

Dès le premier passage à Plats (ES7), Julien Toniutti montre qu’il n’est pas décidé à abandonner sa place de leader. Il s’adjuge donc le scratch pour 15 centièmes devant Bruno Schiltz. L’inévitable Romain Cauquil suit à 2’’48. Il précède Damien Lauret et Pierre Bompard.

Damien Lauret

Réponse du berger à la bergère aux Amboulons où Schiltz devance Toniutti de… 10 centièmes. Luc Breban, troisième, réussit cette fois à prendre le meilleur sur Romain Cauquil, Damien Lauret et Tanguy Brebion (Husqvarna 701) se classant cinquième et sixième.

Après deux heures d’interruption pour l’assistance, le rallye repart de nuit. Bruno Schiltz, déchaîné, parvient à prendre 1’’57 à Julien Toniutti dans l’ES 9. Les autres pilotes peinent à suivre le rythme infernal imposé par le duo de tête : Romain Cauquil, troisième, est à 3’’16, et revoilà Maxime David, quatrième à 6’’21, qui a réussi à réparer et à repartir pour la seconde étape.

Dans l’ES 10, Schiltz prend encore une petite seconde à Toniutti. La lutte continue aussi à faire rage entre les pilotes Rallye 2, Luc Breban reprenant à  Romain Cauquil près de deux secondes.

TONIUTTI SUR LE FIL

Dans l’ES 11, Julien Toniutti décide qu’il est temps de reprendre les choses en main. Il améliore son temps du premier passage de nuit à Prats de près de deux secondes et demie et reprend 1’’57 à Bruno Schiltz. Luc Breban, troisième, devance une nouvelle fois Romain Cauquil.

Luc Breban

Enfin, Julien Toniutti nous réserve un renversement de situation dont il a le secret. En roulant trois secondes plus vite qu’au tour précédent, il scratche la dernière spéciale, devançant Bruno Schiltz d’une seconde, Luc Breban de 3 secondes et Romain Cauquil de presque 5.

Julien Toniutti parvient donc à coiffer Bruno Schiltz et à s’adjuger la deuxième étape pour 29 petits centièmes. Comme de jour, Romain Cauquil complète le podium.

 

Damien Lauret termine de nouveau troisième du classement Maxi Rallye-SW MOTECH derrière Toniutti et Schiltz.

Maxime David gagne la seconde étape en catégorie Rallye 1. Il devance Pierre Bompard et Kevin Cheylan.

En Rallye 2, le podium est inchangé : Romain Cauquil, Luc Breban, Jean-Mary Aulas. Ce sera donc aussi le podium du rallye dans cette catégorie.

Bis repetita également en Rallye 3 : Matthias Courtaud devance Raphaël Groland et Fabrice Dion.

En revanche, chez les Classiques, c’est Johan Daval qui s’impose lors de la deuxième étape devant Stéphane Guéguin (Yamaha 240 TDR) et Jean-Luc Duris.

En Side-car, Raphaël Galvani et Laurent Bresse (CHODA Kawasaki ZX 12 R), pénalisés suite à une grosse erreur de navigation dans la première étape, remportent la seconde. Berthomieu / Reynes finissent deuxièmes et Thierry Boyer / Caroline Bénétier (Triumph DJ sport) troisièmes.

Christophe Overney reste le meilleur vétéran, et la side-cariste Pauline Lepage la féminine la plus rapide, mais le Trophée Duo est remporté par Thibaud Bernard associé à son père Laurent.

Christophe Overney

Rendez-vous les 29 et 30 septembre à Rocroi pour la finale du championnat au rallye des Ardennes qui s’annonce passionnante.

Podium Scratch Elite Sw Motech  Schiltz/Toniutti/Cauquil

Rédactionnel :Thérèse et Pierre Derrien /FFM

Crédit Photos :Paul Vilcot/FFM

Tous les résultats sur : https://www.ffmoto.org/

 

 

Les commentaires sont fermés