Bruno Schiltz remporte le 23ème Rallye des Ardennes mais Julien Toniutti arrache le titre !

Bruno Schiltz remporte le 23ème Rallye des Ardennes mais Julien Toniutti arrache le titre !

En remportant six des dix spéciales de l’épreuve, Bruno Schiltz (Aprilia 1100 Tuono) décroche sa troisième victoire de la saison. Mais cela n’a pas été suffisant pour barrer la route à son grand adversaire de l’année, Julien Toniutti, lui aussi sur Aprilia 1100 Tuono, qui remporte pour sa part son cinquième titre dans la discipline !

Un programme étoffé, mais un plateau restreint

Pour la 23ème édition du rallye des Ardennes, c’est le Moto Club du Plateau de Rocroy qui a repris le flambeau. C’est un club rodé aux organisations en tout genre qui a concocté une épreuve de 633 Km et 10 spéciales chronométrées au départ de la jolie petite cité de caractère de Rocroi, où malheureusement 90 engagés seulement ont répondu à l’appel des organisateurs.

Etape 1 : Bruno Schiltz domine

Bruno Schiltz

Grosse attaque pour Bruno Schiltz dans l’étape 1 : le champion de France en titre remporte quatre des six spéciales du jour et gagne l’étape avec 8’’73 d’avance sur son plus proche concurrent, Damien Lauret (BMW S 1000 R).

Julien Toniutti, victime d’un mauvais choix de pneumatiques, parvient pour deux dixièmes à arracher la troisième place à Luc Breban (Husqvarna 701), pourtant auteur de deux scratchs dans la spéciale de Malgré Tout. Après les trois Maxi Rallyes SW Motech et Luc Breban, premier Rallye 2, on retrouve donc la Kawasaki ZX6R de Maxime David, premier Rallye 1. Romain Cauquil (KTM 690 Duke R), auteur d’un tout droit dans l’ES1, et Jean-Marie Aulas (Husqvarna 701) complètent le podium Rallye 2.

David Maxime

En Rallye 1, derrière Maxime David,  Kevin Cheylan est second devant le meilleur duo Fabien Assemat et Caroline Gratiot, contraint de changer sa MT10 habituelle contre une MT09.

En Rallye 3, Fabrice Dion (KTM 390 Duke) devance Thierry Gombert (Suzuki 400 DRZ) et Raphaël Groland (Honda 500 CB). Chez les Anciennes, Richard Pigeat (Suzuki GS1000) prend le meilleur sur Thierry Pras (Kawasaki 250 S1) et Stéphane Scellier (Honda 400 Twin). Johann Daval (Honda 600 CBR) mène une nouvelle fois la danse en Classiques devant Stéphane Guéguin (Honda 900 CBR) et Grégory Palicot (Honda 600 CBR). Les side-caristes Raphaël Galvani et Laurent Bresse sur Choda ZX12R s’imposent devant David Bleusez et Laurent Nicklès sur Choda GSX 1340 R, puis Albert Choin et Patrick Bordas (Choda 1000 GSXR).

A l’issue de la première étape, Bruno Schiltz ne compte donc plus que 11 points de retard sur Julien Toniutti : tout est encore possible pour le titre.

Julien Toniutti

Etape 2 : Schiltz pour l’honneur

Après une journée ensoleillée, il fait beaucoup plus frais lorsque les concurrents s’élancent pour l’étape de nuit. Les deux rivaux vont alors se livrer à un duel serré comme ils l’ont fait lors des épreuves précédentes, ne laissant aucun scratch aux autres concurrents. Julien Toniutti va s’imposer à deux reprises à Malgré Tout pour une demi-seconde. Réponse du berger à la bergère : Bruno Schiltz est le plus rapide aux deux passages à Haybes, mais il parvient à distancer son adversaire de 71 centièmes puis de 3’’. Cependant, la seconde place de l’étape suffit à Julien Toniutti pour remporter le titre 2018 Elite et Maxi-Rallye SW Motech. En troisième position, on retrouve Luc Breban, vraiment très véloce ce week-end. Il devance Romain Cauquil qui lui-même coiffe sur le fil Damien Lauret.

Damien Lauret

Ensuite, David Maxime se place à nouveau premier Rallye 1 de la journée devant Benoit Nimis (Yamaha MT10). Tanguy Brebion 3ème Rallye 2, Paul Felicelli (Suzuki 1000 GSX S), et Jean Mary Aulas complètent le Top 10.

Les classements finaux :

Bruno Schiltz

Au scratch des 2 étapes Bruno Schiltz s’impose donc avec 14 secondes d’avance sur Julien Toniutti et Luc Breban.

Luc Breban

En Maxi-Rallye SW Motech on retrouve les deux premiers cités puis Damien Lauret. En Rallye 1 David Maxime, Kevin Cheylan et Fabien Assemat / Caroline Gratiot et en Rallye 2 Luc Breban, Romain Cauquil puis Jean Mary Aulas.

Romain Cauquil

En Rallye 3, Raphael Groland s’impose de moins de 3 secondes sur Fabrice Dion et Quentin Bourgeois (Honda 500 CB). Chez les Classiques, on retrouve le clan des CBR : Johann Daval puis Stéphane Gueguin et Grégory Palicot. En Side-car, Galvani / Bresse devancent Bleusez / Nickles et le Canam de Bastien Boujot.

Pour les Trophées, chez les Duos, tir groupé aux 17, 18 et 19èmes  places de Fabien Assemat et Caroline Gratiot devant Thibaut Bernard et Laurent Bernard (Yamaha MT 09) puis  Martial Bernard et Charline Carretero (Suzuki GSXR 1000). Chez les Vétérans, Patrick Jaillard (BMW S1000XR) signe son retour avec une victoire devant Gérard Borgeat (BMW 1200 GS) et Gilles Larue (Yamaha MT09), tandis que Léonie Cez cumule les victoires en Espoir et en Féminine.

Au final de ce beau championnat de France 2018, Julien Toniutti reprend donc la couronne qui lui avait échappé depuis 2015. Il devance Bruno Schiltz qui cumule toutefois trois victoires sur cinq épreuves.

Scratch Elite SW MOTECH Championnat de France 2018

Romain Cauquil, brillant troisième, prouve quant à lui, qu’un jeune pilote qui débute le rallye par les catégories intermédiaires peut briller rapidement, même avec une machine dont la puissance est inférieure.

Vive le rallye et rendez-vous en 2019 !

Tous les résultats du rallye des Ardennes et les résultats finaux ici :

https://www.ffmoto.org/resultats/nationaux/details/rallyes-routiers/championnat-de-france-des-rallyes-routiers/2018

Rédactionnel :Pierre DERRIEN/FFM/CNRR

Crédit Photos :Paul VILCOT/FFM

 

 

 

Les commentaires sont fermés.