Shock-Factory ou l’art de rebondir !

Shock-Factory ou l’art de rebondir !     

Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je vais vous présenter un partenaire qui nous suit depuis 3 ans déjà, il s’agit de Shock-Factory. Nous avons donc posé quelques questions à son créateur, j’ai nommé Mister Mike Capon !

Mike, selon la formule consacrée, parle-nous un peu de toi, tout d’abord au niveau sportif car je crois me rappeler de ton parcours comme passager side-car au début des années 2000, mais avant cela, peux-tu nous en dire plus ?

« Oui mais là j’ai peur d’être un peu long ! J’ai débuté la compète à moto en 1976 avec une Yamaha RD 250 qu’un copain m’avait prêtée en échange de travaux ! Dès l’année suivante, le virus est pris et avec une moto reconstruite à partir de pièces je décroche le titre du championnat britannique en Promo 250.Ensuite, je participe à plusieurs saisons en TZ 250 avant d’acquérir en 1981 une TZ 350 neuve avec laquelle je décrocherai 26 victoires et le titre BMCRC, équivalent du championnat SBK Français de nos jours. En 1984 et 1985, participation au Mondial d’Endurance en Kawa et sur les premières GSXR. Puis de 1988 à 1994, passage aux 4 roues comme pilote et co-pilote en rallye auto en Angleterre, à petit niveau, avec toutefois 2 engagements au RAC (maintenant Rallye GB), et plusieurs sorties en Championnat du Proche Orient : Qatar, Liban, Jordanie…. Enfin, retour à la moto ou plutôt au side-car en 2003 et en 2004 comme passager de Sébastien Delannoy, avec à la clé les titres de Champion de France SBK F1 ! »     

Merci Mike, parcours sportif passionnant, et au niveau professionnel alors ?

« Ma formation de base est mécanicien moto mais rapidement je travaille sur les chaînes de montage Rover à Oxford. Puis j’effectue des études pour devenir ingénieur méthodes pour Rover et ensuite je travaille au développement de l’outillage et à la rédaction de revues techniques. Ensuite, de 1985 à 1988, j’intègre l’équipe de compétition Austin Rover, alors avec la MG Metro 6R4, et j’œuvre sur différents jobs très variés : vente de voitures, homologations, développement d’une Groupe N, coordination des championnats. Malheureusement la fin des groupes B en rallye automobile marque la fin de l’aventure MG, ensuite je travaille pour Peugeot Sports puis ça sera l’aventure EMC en Grande-Bretagne et en France avant le démarrage de Shock Factory ».    

Que de rebondissements ! parle-nous maintenant de Shock Factory alors ?

« La date de création est en novembre 2011 mais la date du premier amortisseur fabriqué est mai 2012. Le premier salarié est embauché début 2014 et Ludo, notre chef d’atelier, est toujours avec nous. A ce jour l’entreprise emploie 8 salariés et en 2019 nous allons inaugurer un nouvel atelier amortisseur, on n’a jamais assez de place ! »

Parle-nous de vos produits alors ?

« Il y a les Monoshocks (M-Shock) pour environ 800 machines au catalogue. Ceux-ci sont avec simple réglage, ou double réglage, pour la plupart des machines donc 1600 possibilités ! Ensuite il y a les Bi-amortisseurs (2win-Shock) pour environ 700 machines au catalogue, y compris les motos à deux amortisseurs, mais aussi les fourches à balancier et ceux pour les paniers des sides…

Nous avons un petit catalogue pour la voiture : Lotus Seven et ses répliques, plus les AC Cobra, GT40, etc…. Pour les side-cars : mis à part les fabrications pour la route (où nous sommes fournisseur de presque tous les fabricants), nous travaillons aussi dans la compétition où nous étions champions du monde en 2015 avec Bennie Streuer et Geert Koerts et en 2016 avec Pekka Paivarinta et Kirsi Kainulainen. »

Pour le rallye routier avez-vous des produits spécifiques ?  

« Tous nos amortisseurs sont configurés en fonction de leur utilisation. Nous avons des configs spécifiques pour le rallye, et nous travaillons au possible avec les pilotes pour développer et essayer d’aller plus loin. »

Alors quoi de neuf en 2019 ?

« Avant cela la création d’un nouveau site internet. Pas très intéressant techniquement, mais essentiel pour la croissance de l’entreprise !

Puis comme déjà évoqué, nous déménagerons en janvier 2019 dans notre nouvel atelier à Morestel dans l’Isère. Avec 350 mètres carrés, et un magasin d’exposition, nous aurons la place pour déployer nos ailes…

Enfin, en ce qui concerne nos produits, dans les jours qui viennent nous lançons notre nouvelle gamme de kits pour les fourches de moto. Pour l’instant c’est pour une seul machine, la Yamaha MT09, mais c’est, je l’espère, la première de beaucoup d’autres ! »

Merci Mike pour ces précisions sur votre entreprise et vos produits particulièrement adaptés au rallye routier et merci également pour ton aide à notre discipline.

Rédactionnel: Pierre Derrien/FFM

https://shock-factory.fr/

Les commentaires sont fermés.