Maxime METTRA, sur la route toute la sainte journée…

Maxime et la Versys 2016

Maxime et la Versys 2016

En 2015, Maxime METTRA avait abordé le championnat de France des Rallyes Routiers au guidon de sa moto de tous les jours, sa moto de travail (il escorte des convois exceptionnels à moto, et est également formateur à la prévention des risques routiers), une Kawasaki Versys 650 cc, de plus de 100 000 kilomètres au compteur, équipée d’un pare-brise, de sacoches, d’un gyrophare (qu’il démontait avant chaque épreuve)… et il s’est retrouvé très vite en tête de sa catégorie, pour terminer la saison champion de France des Rallyes Routiers « SPORT 2 », avec 9 victoires d’étapes sur les 12 disputées !!!

Ce pilote de 31 ans, habitant Orléans, qui a découvert le Rallye Routier en 2005 à la Sarthe, possède déjà un solide palmarès, entre autres :

  • vice-champion de France TOP SPORT 2010
  • 3ième classement « scratch » 2010
  • vainqueur de l’ULTIMATE RALLY 2010
  • vainqueur du rallye du Var 2011
  • 4ième TUNISIAN MOTO TOUR 2014…
Maxime et sa Versys... au travail

Maxime et sa Versys… au travail

Pour 2016, il va défendre à nouveau son titre en catégorie « SPORT 2 », toujours au guidon d’une Kawasaki Versys 650 cc, mais cette fois-ci, ce ne sera plus sa moto de service…

Maxime a acquis une deuxième Kawasaki Versys 650 cc d’occasion, et Marc HENON, le « boss » de HELIT MOTO, à Boissy l’Aillerie, dans le Val d’Oise, après avoir totalement démonté cette machine, a soigneusement remonté le tout, en optimisant au maximum tout ce qui pouvait l’être (amortisseurs, freins…), avec des pièces fournies par Olivier DAHAN, Challenge 24, concessionnaire Kawasaki à Périgueux, ainsi que d’autres partenaires.

Les premiers tours de roues de cette Versys ont eu lieu ce samedi 13 février, en région parisienne, par un temps plus que maussade… mais le sourire de Maxime, après son essai sur des routes pourtant mouillées et grasses, en disait long sur le plaisir qu’il avait ressenti au guidon de sa nouvelle machine…

Maxime ne veut pas se contenter de reconduire son titre de 2015, mais il a également l’intention de venir « flirter » avec les pilotes du TOP 5, qui disposent de motos sensiblement plus puissantes… Nul doute que les conditions climatiques que nous allons rencontrer lors de ce championnat de France des Rallyes Routiers 2016 risquent fort d’en impacter les résultats, les intempéries ayant souvent pour effet de niveler la puissance des motos…

Un nouveau challenge pour Max…

 

Les commentaires sont fermés